Dossier : l'aloé vera

Bioté ou pas bioté, on connait toutes l'aloé vera. Il apparait sur les étiquettes de nos crèmes de jour, gels douches, baumes ...

Bioté ou pas bioté, on connait toutes l'aloé vera. Il apparait sur les étiquettes de nos crèmes de jour, gels douches, baumes pour le corps etc mais sait-on vraiment ce que c'est que cette petite plante verte ? Zoom sur l'aloé vera : culture, propriétés, gel et tout ça tout ça.


La plante magique ?

Plus d'une centaine d'actifs, minéraux, vitamines et acides aminés dans un seul petit bout de plante ? L'aloe vera, votre meilleur copain. Il contient notamment : vitamines C, B1, B2, B3, B6, potassium, calcium, magnésium, aloïne, bradykinase (enzyme cicatrisant), aloeverose (sucre au pouvoir hydratant), lectine (cicatrisant), saponine (antiseptique) et plein d'autres mots compliqués. Voilà pourquoi nous sommes de plus en plus nombreux à se l'étaler sur la peau, à en boire des verres entiers ou à en manger en salade (si, si).

D'un point de vue santé (en bref parce que je ne suis pas médecin ni nutritionniste ni gourou) :
  • lutte contre la constipation
  • renforce le système immunitaire
  • diminue la douleur, analgésique naturel
  • pouvoir dépuratif

D'un point de vue beauté (cheveux, peau, corps) :
  • hydrate
  • apaise
  • stimule la réparation de la peau
  • pouvoir anti-inflammatoire
  • pouvoir anti-âge
  • purifie
  • réduit les tâches brunes et les cicatrices
  • calme les coups de soleil
  • donne de la brillance aux cheveux
  • réduit l'acné


Peaux sèches, matures, ternes, grasses, sensibles, ridées, déshydratées, acnéiques, pour nos cheveux, notre corps, notre grand-mère et notre chat : on l'adopte toutes ! Et ouais l'aloe vera il fait pas de discrimination, il nous fait du bien, et c'est tout. 



Culture, récolte et transformation 


Notre cher aloe vera est une plante connue et cultivée depuis l'Antiquité. Nos copains les grecs et les égyptiens l'avait déjà adoptée. Passons le côté historique dont vous vous fichez bien - on cultive l'aloé, cette plante grasse verte et piquante, toute l'année, il n'y a pas de saison. Les seules conditions : de la chaleur et de la sécheresse. Les plants poussent majoritairement dans des pays chauds - logique n'est ce pas - comme l'Espagne, le Mexique ou le Venezuela. On les fait grandir dans un sol sableux et sec, pour éviter l'installation de champignons. Les plants utilisés pour la récolte doivent être adultes et robustes. Mais oui, vous allez me dire, récolte de quoi ? A l'intérieur de ses jolies branches, l'aloe vera cache quelque chose de surprenant : de la pulpe. Je vous laisse admirer quelques secondes la beauté de la chose ci dessous.
C'est cette pulpe au coeur de la plante que l'on va récolter pour créer le jus d'aloe vera. Les feuilles sont coupées à même la plante et on va venir retirer la partie verte - la peau (les pros ils disent "derme" mais je veux pas trop me la péter) - pour ne récupérer que la partie translucide et gélatineuse - la pulpe.
Une fois toute la pulpe récoltée, on la transforme en jus. Le jus d'aloe vera est en fait la base de tous les produits que l'on connait, et y compris du fameux gel d'aloe vera. La pulpe va tout simplement être mixée puis filtrée pour obtenir le jus.
On retrouve donc l'aloé sous plusieurs formes : le jus à boire, le gel à usage cosmétique et la poudre utilisée en tant qu'actif ou ajoutée dans les compositions des produits industriels pour faire joli. Attention donc aux produits dérivés de l'aloe vera. Aujourd'hui, on aime nous vendre des crèmes, des lessives, des lingettes sous son nom parce que c'est à la mode. Alors, à part utiliser des quantités minimes de gel d'aloe vera, les fabricants aiment ajouter de la poudre d'aloe vera : la branche entière d'aloe vera est réduite en poudre micronisée, les principes actifs de la plante sont donc quasi inexistants.

Bien choisir son gel

Et non mes biotés, tout ce qui est étiqueté "gel d'aloé vera" n'en est pas toujours, on commence à le comprendre qu'on nous ment beaucoup. Alors de quoi est fait un vrai gel d'aloe vera :
  •  jus d'aloe vera : Aloe barbadensis leaf juice à plus de 90%,  
  • épaississant : Xanthan gum en général - un gélifiant naturel qui permet au jus de devenir gel
  • conservateur : Potassium Sorbate, Sodium Benzoate, Benzyl Alcohol mais privilégier les conservateurs naturels
Rien de plus, rien de moins, si ce n'est peut-être un ajusteur de pH comme l'arginine ou l'acide citrique. Beaucoup de marques proposent des gels soit disant "99% aloe vera" blablabla et sont au final composés de 50% d'eau (et de mensonges). Pour être sûr de ce qu'on achète, on regarde l'étiquette et on vérifie les ingrédients sur La Vérité sur les Cosmétiques.
On privilégie évidemment un gel BIO, fait avec un bel aloe vera cultivé écologiquement, sans pesticides, on veut des produits propres ! Et en général, quand on se tourne vers du bio, on a affaire avec des produits cleans niveau composition. Mon préféré à moi, c'est celui de chez Aroma-zone.

 

Un aloe à la maison

La solution au décryptage sans fin des ingrédients ? Cultiver son propre plant d'aloe ! C'est facile, même si on a pas la main verte, et surtout super pratique d'avoir sa petite dose de gel à disposition. Quelques conditions si vous voulez vous lancer :
  • une bonne variété: aloe barbadensis
  • un plant adulte de 2 à 3 ans : d'abord parce que si on l'achète en jardinerie, il faut que notre aloe se "décontamine" de tous les pesticides qu'il a pris dans la tronche pour pousser, ensuite parce que, comme les vrais plants, les branches doivent être assez larges pour que l'on puisse en récolter quelque chose
  • très très très très très très peu d'eau : on l'arrose toutes les deux semaines en été, plus rarement en hiver (mon dernier aloe est mort après 1 an pour quelques gouttes de trop, alors svp apprenez de mes erreurs)
  • de la lumière : il est heureux sous le soleil d'une fenêtre
  • de la chaleur : entre 18 et 21°C, température de notre appartement ou maison disons (on le retire de sous la fenêtre pendant la canicule hein)
  • du terreau et du sable : on le rempote dès qu'on l'achète avec un bon mélange de terre et de sable qui lui convient bien mieux que celui dans lequel on l'a plongé à la jardinerie
Pour la récolte et l'utilisation, c'est comme à grande échelle. Il suffit de couper une branche de votre aloe quand vous en avez besoin, la couper en morceaux, retirer la peau, garder la pulpe et la mixer pour obtenir du jus. Pensez à y ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles ou de conservateur pour garder votre gel plus longtemps. En cas d'urgence, coupez simplement un bout de branche et appliquez le directement sur la plaie ou la brûlure.

L'aloe vera, tu utilises déjà toi ? 
Partage nous ton expérience avec cette plante magique !

Encore un peu de lecture

3 commentaires

  1. Merci! J'ai du Cosgard, comment savoir la dose a utiliser de cosgard pour la fabrication de mon gel? Le Cosgard est I'll mieux que la vitamins E ?
    Autre question: est ce que vous passez Le gel a la passoire pour Le filtrer une fois bien mixe ou bien est ce que vous gardez la preparation obtenue une fois l'interieur de la feuille mixe?
    Pardon de vous assaillir de questions mais j'aime enormement votre site et je fais tout a fair confiance a votre judgement!
    Merciiii !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le cosgard, c'est 19 gouttes par 100g de préparation :) La vitamine E ne peut être utilisée que pour éviter que les huiles rancissent.
      Normalement il n'y a pas besoin de passer le gel mixé à la passoire, il faut mixer assez fort pour éviter qu'il reste des morceaux de pulpe :)

      Supprimer
  2. Mango : J'ai lu qu'il était plus sécuritaire de mettre ses feuilles dans de l'eau pendant 24h (changer l'eau toutes les 3-4 heures) pour que l'Aloïne (une toxine) soit évacuer de la feuille. Est-ce que tu en as déjà entendu parlé ? Ton article était vraiment intéressant :)

    RépondreSupprimer

Flickr Images