Ma crème solaire SPF 30 homemade

Même si il pleut des cordes pendant que je rédige cet article, on va bel et bien parler soleil et, encore mieux, tambouiller soleil ! Pour...

Même si il pleut des cordes pendant que je rédige cet article, on va bel et bien parler soleil et, encore mieux, tambouiller soleil ! Pour une peau protégée, l'indispensable crème solaire nous suit partout l'été, mais franchement vous en avez pas marre de tartiner des tonnes de cancérogènes sur votre peau ? Puis de les répandre dans la mer après les baignades ? Le prix des crèmes solaires BIO sont parfois exorbitants, bien qu'elles soient très efficaces. Alors on la fait nous même, avec nos petites mains et un peu de matériel, parce que c'est toujours meilleur comme ça !

La recette

Pour un flacon de 100ml :
  • 62,9g d'eau minérale
  • 18g d'huile végétale de karanja
  • 9g d'huile végétale de buriti
  • 3g d'huile végétale de sésame
  • 6,5g d'émulsifiant olivem 1000
  • 20g d'oxyde de zinc
  • 60 gouttes de fragrance Cocosun  facultatif
  • 22 gouttes de cosgard


  1. Je désinfecte tous mes ustensiles
  2. Je pèse l'eau, les huiles végétales et l'émulsifiant dans des bols différents résistants à la chaleur
  3. Au bain-marie, je place mes bols d'eau et d'huile pour les chauffer. Aussitôt plongé dans l'eau, j'ajoute l'olivem 1000 au bol contenant les huiles
  4. Je patiente jusqu'à ce que l'émulsifiant fonde totalement dans la phase huileuse en mélangeant doucement
  5. Une fois fondu (et que les deux phases ont atteint 70°C - optionnel pour les flemmardes comme moi puisque l'olivem 1000 est un émulsifiant très facile d'emploi), j'ajoute lentement par filets mon bol d'eau à mon bol huiles + émulsifiant en battant avec mon mini fouet en même temps
  6. Je sors mon bol du bain-marie et je fouette pendant 2 à 3 minutes sans m'arrêter jusqu'à ce que le mélange s'épaississe. Je peux même plonger mon bol dans de l'eau froide pour accélérer l'émulsion. A cette étape, j'obtiens une crème d'une texture et d'une couleur à tomber par terre, littéralement
  7. Reste à ajouter les 20g d'oxyde de zinc à mon émulsion. Je tamise la poudre au dessus du bol pour éviter les grumeaux dans ma crème et je mélange. Ici, deux solutions s'offrent à vous : mélanger lentement pour incorporer l'oxyde à la crème et garder sa belle texture, mais laisser visibles les petits grains de la poudre d'oxyde de zinc ou bien utiliser un batteur ou mini batteur pour aérer la crème et répartir parfaitement l'oxyde, en modifiant la texture de la crème en sorte de chantilly. Pour l'histoire, j'ai mélangé au fouet à la main, mais de façon trop vigoureuse, ce qui a fait que mon émulsion a été un peu malmenée, aérée mais pas assez, donc texture pas belle du tout avec un léger déphasage de mes huiles, si cela vous arrive, pas de panique, il suffira de secouer le tube de crème avant chaque application et surtout d'être tolérante avec la texture pas tiptop de la crème, qui reste totalement utilisable
  8. J'ajoute ma fragrance puis mon conservateur cosgard en mélangeant bien une dernière fois
  9. A l'aide d'une petite pipette, je prélève ma crème et la dépose dans mon flacon. Je peux aussi la transvaser à l'aide d'un entonnoir ou simplement la mettre dans un pot, bref c'est comme vous voulez ! 

Ma crème est prête ; je peux la garder pendant les 3 mois d'été à venir, toujours un maximum dans un endroit tempéré, mais je peux l'embarquer avec moi quelques heures à la plage bien sur !


Les ingrédients

L'huile végétale de karanja est une huile photoprotectrice, enfin c'est un petit mot, puisqu'elle aurait un SPF d'environ 20, extraordinaire pour une simple huile. Avec un SPF aussi élevé, elle absorbe les UVA et UVB. Elle protège donc des UV mais aussi de la déshydratation de la peau, c'est cadeau !

L'huile végétale de buriti, l'adorée des naturalistas l'été ! Sa belle couleur orange permet d'accentuer le hâle de la peau et même de le créer. Elle possède également un SPF d'environ 8, protège la peau du soleil tout en sublimant et favorisant le bronzage.


Autre huile protectrice : l'huile végétale de sésame, qui possède un SPF de 5. Elle est sèche et émolliente, très agréable sur la peau. Dans cette recette, je l'ai simplement ajoutée car je n'avais pas assez des deux autres huiles. Sachez que vous pouvez aussi les remplacer par le l'huile de coco ou d'olive par exemple, qui ont un SPF d'environ 8.

L'autre ingrédient essentiel de cette crème solaire, c'est l'oxyde de zinc. Il est connu pour être un protecteur anti-UV inégalable. Sa poudre forme un film opaque sur la peau qui reflète les UV, pour une protection optimale ! Il protège également la peau et est particulièrement appréciée des peaux à problèmes. Le naturel c'est du tout en 1, vous aviez oublié ?

J'ai également utilisé l'émulsifiant olivem 1000 dans cette recette, car composé en partie d'huile d'olive, il ajoute un petit indice de protection mais aussi une nutrition supplémentaire pour notre peau longuement exposée au soleil.

La fragrance Cocosun de chez Aroma-zone donne un air d'été à cette crème solaire, on adore !


_
Plus d'excuse pour ne pas se trémousser au soleil tout en étant une bioté écolo convaincue ! Avec cette crème, j'ai la peau hâlée naturellement grâce aux huiles (génial quand on a encore les fesses blanches de l'hiver) mais surtout parfaitement protégée. A ré-appliquer toutes les 2/3 heures et après chaque saut dans l'eau pour une efficacité optimale !

Sortez tartinées ♥ 

Encore un peu de lecture

9 commentaires

  1. J'aimerai savoir a quel SPF correspond t-elle ? Car je mets du 50 d'habitude et j'aimerai savoir si elle pourrait me correspondre ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle correspond à un SPF 30 voire plus. Les 20g d'oxyde de zinc assurent un SPF 30, les huiles ajoutent leur SPF également, mais ce n'est pas quantifiable malheureusement.
      A savoir qu'un SPF 50 protège à 98% et un SPF 30 à 97%...la différence est minime :)

      Supprimer
  2. Hello ! Intéressant... je suis assez dubitative sur la réalisation de crème solaire maison comme ça touche vraiment de très près notre santé. Mais... en même temps je ne savais pas que des huiles avaient un indice de protection donc bon... !
    je note !! Ne jamais dire jamais :D (et oui les crèmes solaires bio coutent un bras quand même :( )
    Bises! et merci pour toutes ces infos !

    RépondreSupprimer
  3. Salut, je viens de créer une communauté de partage de recettes cosmétiques maison et je voulais savoir si je pouvais partager quelques-unes de tes recettes, avec un lien vers ton blog bien évidemment. Voici le lien pour que tu puisses te faire une idée: www.aromabook.fr Si tu préfères t'y inscrire et poster tes recettes personnellement, c'est encore mieux car je viens juste de le mettre en ligne et cherche à faire grandir la communauté.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Bioté, j'ai une petite question... où as-tu trouvé ce contenant en plastique ? Je trouve le format idéal pour l'application qu'on veut en faire.
    Merci beaucoup !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elisa, le contenant vient de chez AromaZone :)

      Supprimer
  5. Bonjour ! Je commence à m'intéresser aux produits naturels et jallais réaliser une recette aromazone cette semaine pour pouvoir en mettre le week-end prochain. Javais acheté tous les ingredients et voila que j'ai un doute car dans votre recette vous n'utilisez pas de l'actif cosmétique écran solaire naturel ( très controversé à cause du dioxyde de titane ). Pourtant certains le défende et sont très contents de cette recette. Elle est intitulée sur aromazone "crème nourrissante et protectrice visage mer et montagne". Les utilisateurs l'utilisent aussi pour le corps. J'ai tous les ingrédients et je découvre la votre completement différente. Qu'en pensez-vous ? Que faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! Avant de réaliser cette recette et de vous la partager, j'ai bien cherché les différentes possibilités en matière de protection solaire. Evidemment, je suis tombée sur l'écran solaire de chez Aromazone, mais comme tu le dis si bien, il contient du dioxyde de titane très controversé et présent dans de nombreuses protections solaires sur le marché (dans la majorité de celles qui ne sont pas bio). Cet article de l'UFC que choisir explique bien la controverse : https://www.quechoisir.org/actualite-dioxyde-de-titane-une-bombe-a-retardement-n6877/ possible effet cancérigène, absorbation par la peau et accumulation des nanoparticules au sein de l'organisme... Si je veux me casser la tête à réaliser une crème solaire moi-même c'est pour protéger ma santé et la planète, alors pourquoi utiliser un ingrédient controversé présent dans les crèmes solaires cracra que je refuse d'acheter lorsqu'il existe l'alternative des huiles végétales et de l'oxyde de zinc... J'ai fait mon choix ! Cet actif Ecran Solaire c'est aussi une question de facilité pour les débutantes en cosmétique maison. Certainement, le produit réalisé protège bien, mais à quel prix pour notre santé ? Autant acheter une crème solaire bio sans dioxyde de titane si on ne se sent pas prêt à tambouiller avec les huiles et l'oxyde de zinc :)
      J'espère avoir répondu à ta question, merci d'avoir soulevé le problème :)

      Supprimer
  6. Coucou,
    J'ai encore ma crème solaire Nivea.
    Je la finis avant de faire cette recette.
    Bisous

    RépondreSupprimer

Flickr Images