Savon saponifié à froid facile 100% coco

Non, vous ne rêvez pas, les mots " saponification à froid " et " facile " peuvent être employés dans la même phrase !...


Non, vous ne rêvez pas, les mots "saponification à froid" et "facile" peuvent être employés dans la même phrase ! Je tenais à vous partager ma dernière recette de savon, une des plus simples et minimalistes que j'ai faites jusqu'ici. Je vous présente donc, en exclu, le savon 100% coco, sa recette et ses particularités !


La saponification à froid étant un très large et complexe sujet, je te conseille de lire cet article pour en connaître les bases avant de te lancer dans cette recette ou une autre. Même si tu suis la recette ci-dessous à la lettre et que je dis qu'elle est hyper facile, il reste important de connaître les principes de base de la saponification à froid pour s'y mettre, histoire de ne pas être surpris si la tambouille ne se déroule pas comme prévu.

Cette recette est parfaite pour se lancer dans l'utilisation de soude caustique pure en perles dans un liquide autre que de l'eau. C'est une manipulation qui effraie beaucoup d'entre vous en général. Ici, la recette de ne comporte qu'une seule huile, ce qui évite de s'embrouiller l'esprit avec 36000 ingrédients et ce qui permet de rester focus sur la réduction de soude ! Vous pouvez donc vous lancer avec un peu moins d'appréhension dans le côté sombre de la saponification à froid - et vous la péter encore un peu plus après.


La recette

Pour un savon surgraissé à 28% d'environ 1.2kg :
  • 1000g d'huile de noix de coco
  • 310g de lait de coco à recalculer de préférence
  • 131g de soude caustique pure en perles à recalculer de préférence

  1. Avant tout je veille à bien respecter les consignes de sécurité de la fabrication de savons à froid : plan de travail clean et organisé, vêtements qui ne craignent rien, gants, de quoi se couvrir les voies respiratoires et les yeux si besoin, travailler dans une pièce aérée... 
  2. Je pèse tous mes ingrédients dans différents récipients résistants à la chaleur
  3. Avant toute chose, je dois mettre mon lait de coco au congélateur pour qu'il refroidisse et se transforme en une sorte de granité. Lorsque l'on va y incorporer la soude, le mélange va se mettre à chauffer extrêmement fort et cela pourrait endommager les propriétés du lait et sa couleur. En le refroidissant, on peut réguler la chaleur et éviter au mélange de monter à une trop haute température
  4. Au bain-marie, je fais fondre mon huile de coco
  5. En attendant que mon huile fonde entièrement, je m'occupe de mon mélange de lait de coco et de soude. Je sors mon lait du congélateur, je mets ma tenue de chimiste préférée et je verse petit à petit la soude caustique en perles dans le lait - et non le contraire. Il va fondre au fur et à mesure et le mélange va chauffer. Je touille avec un bâton en bois jusqu'à ce que toute la soude soit dissoute
  6. Je laisse mon mélange lait + soude et mon huile de coco liquide refroidir un peu 
  7. Dans mon récipient d'huile de coco, je viens verser mon mélange lait + soude et toujours pas le contraire - à part si vous aimez les explosions et les brûlures au 3ème degré. Je mélange à la spatule au début puis je dégaine mon mixeur plongeur
  8. Je mixe pendant quelques minutes jusqu'à arriver à la trace, c'est-à-dire jusqu'à ce que la pâte à savon commence à s'épaissir. Pour ce savon, on obtient la trace très rapidement
  9. Je n'ai plus qu'à verser le mélange dans mes moules et à décorer un peu le dessus du savon comme je le souhaite - moi j'ai mis quelques petits copeaux de noix de coco t'as vu. Juste après avoir coulé le savon, il va chauffer à fond et certainement faire une bonne phase de gel, ne vous inquiétez pas si des tâches translucides se forment sur le dessus du savon
  10. Je démoule mon savon entre 12 et 24h plus tard, je conseille de ne pas trop attendre pour le découper si besoin est, il durcit très rapidement et pourrait se casser à la coupe (vous pouvez apercevoir que les bords de mes savons ne sont pas hyper nets à cause de ça, tête en l'air que je suis). Je laisse ensuite curer mes savons pendant minimum 4 semaines avant de les utiliser


Les ingrédients

La reine ici, c'est l'huile de coco ! Vous l'aurez compris, c'est la seule huile de cette recette. Elle représente une des huiles phares de la savonnerie grâce à son pouvoir durcissant, moussant et nettoyant. En règle générale, la proportion maximale de coco dans un savon ne doit pas excéder 30%, au risque de dessécher la peau. Ici, on contourne le problème en surgraissant é-nor-mé-ment le savon (à 28%) ! Pour en savoir plus sur le surgraissage, jette un oeil à mon article sur la saponification à froid. Mais en gros, le surgraissage, c'est le pourcentage d'huiles dans le savon qui ne sont pas saponifiées, c'est à dire non attaquées par la soude et non transformées en savon, c'est à dire les huiles restant à leur état d'huile dans le savon final, et donc procurant à la peau la douceur qu'on connait des savons à froid - t'as compris ? 

Pour la dissolution de soude, on utilise le lait de coco pour son pouvoir hydratant et sa douceur. Il apporte beaucoup plus qu'une simple lessive de soude au savon. On arrive même à distinguer une très très légère odeur de coco dans le savon après la cure. Bien sûr, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une fragrance dans ce savon, à hauteur de 2% !



Le savon

Ce savon fait une mousse de foliiiie ! Il est hyper agréable sous la douche, je le réserve à une utilisation sur le corps, la composition n'est pas adaptée à un savon visage. Il est assez doux, bon, pas autant que certains (comme mon avoine/amande/miel, recette ici) mais il fait très bien son boulot. Niveau couleur, je l'aime aussi beaucoup, c'est hyper esthétique et surprenant un savon de cette blancheur.
Bien sûr, on oublie pas le côté économique de ce savon : une douzaine de savons (de quoi faire l'année) vous coûtera le prix d'une brique de lait de coco, une boîte de végétaline et quelques grammes de soude, c'est à dire, que daaaaalle ! C'est une recette géniale pour qui veut se lancer dans la saponification à froid sans prise de tête mais aussi pour qui veut se laver les fesses pour moins d'1€ par mois.


D'ailleurs, il fait partie des 3 savons que j'avais réalisé avec ma copine Carnet Green il y a quelques mois, tu peux retrouver la recette de celui à l'eucalyptus et à la menthe poivrée juste ici. On fait une bonne team, nos savons ont tous fait un carton au près de nos proches - enfin surtout au près de Carnet Green qui s'est enfilée 15 savons en 3 mois (je pense qu'elle les mange).


En espérant avoir convaincu les peureuses de la saponification à froid 💋

Encore un peu de lecture

24 commentaires

  1. Ah oui la meilleure des blogueuse qui explique comment faire ses SAF c'est la biotééé, non sans blaguer quand j’achèterais de la vrai soude (et pas des cristaux :') ) je suivrais à la lettre tes conseils et je suis sûr qu'ils seront top ! Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha Blue Althea fan number one ou quoi ?
      Allez la prochaine fois c'est la bonne ;) (oublie pas de me montrer tes jolis savons sur instagram!)

      Supprimer
  2. Après m'être trompée de soude (déboucheur avec de l'amoniac...) J'ai enfin trouvé la lessive de soude. Je voulais faire un savon à l'huile de coco pour min ptit gars qui part en colo dans un peu plus d'un mois. Et voilà que pour cette recette c'est des perles qu'il faut ! Sniff !!!! Le temps que j'en trouve je n'aurai pas les 4 semaines de séchage... chuis deg...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut... ce n'est que partie remise, ton petit gars aura du savon à la maison ! Tu peux aller voir d'autres recettes à la lessive de soude sur le blog :)

      Supprimer
  3. Auriez vous un conseil pour où trouver l'huile de coco, car au supermarché je ne trouve que des petits contenants pour environ 5 euros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir, moi j'en ai acheté chez action les 500 grs 3 euros !

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Vous pouvez utiliser de la Vegetaline qui est en fait de l'huile de coprah hydrogénée.
      Vous pouvez utiliser une autre marque de graisse végétale pour friture mais il faut s'assurer qu'il n'y ait pas d'agent anti-mousse. Et que la composition soit 100% huiles de coco ou de coprah. Sinon le taux de saponification diffère et il faut refaire des calculs en fonction des propriétés de l'huile.
      En espérant vous avoir été utile.

      Supprimer
  4. Bonjour!
    Tes savons sont magnifiques!!
    Super idée de recette!! MERCI! Elle m'a tout de suite séduite!

    Je me suis donc lancée le jour même.
    Petit bémol, j'ai bien congelé le lait de coco dans un petit sachet congélation, avant de mettre la soude perlé, j'avais une texture un peu granitée avec des morceaux encore dures. Mais quand j'ai rajouté la soude le lait à pris une couleur beige/caramel clair... Est-ce normal??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! Merci beaucoup beaucoup beaucoup !
      Oui, il est possible que le mélange lait/soude colore un peu, tu as du voir que le savon est bien blanc après cure :)

      Supprimer
  5. Coucou ils sont super tes articles très bien expliqué et la recette m'a l'air vraiment génial j'ai hâte de pouvoir tester ! Dit moi est ce que ce savon pourrais être utilisé pour un bébé et si non aurait tu une recette adapté pour les bébés ? Merciiii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! Cette recette n'est pas conseillée pour les bouts de chou, tu peux essayer celle ci http://www.biotenaturelle.fr/2016/06/savon-saponification-froid-amande-miel-avoine-doux.html (sans ajouter les flocons d'avoine)

      Supprimer
  6. Merci pour la recette et toutes les explications j ai testé ajd moi aussi le melange lait de coco + soude est devenu beige caramel je pensais avoir tout raté mais finalement le savon est blanc et je suis peut etre folle mais il a lair de blanchir de plus en plus....plus qu'un mois à attendre pour le verdict final!! Impatiente de tester mon premier savon!!!������

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial, je suis ravie que tu aies essayé cette recette pour un premier savon :D C'est le début de grandes aventures !

      Supprimer
  7. Bonjour
    Je vais essayer votre recette cette aprèm
    J'ai 2 petite questions:
    Puis je rajouter des huiles essentielles pour que mon savon sente bon ou le lait de coco odorise déjà? Est ce que ça modifie la recette? Je rajoute l'huile essentielle quand?
    Et puis je réutiliser mes ustenciles pour autres choses (mixer plongeant spatules bol en Pyrex ...ect )
    Ca fais plus de 2 questions mais merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je te réponds un peu tard si tu as déjà fait ton savon, mais je te réponds :D
      Tu peux rajouter des huiles essentielles, le savon n'aura qu'une très faible odeur de coco, voire pas du tout. Il faut les ajouter au moment de la trace, je te conseille de lire mon article sur la saponification à froid pour comprendre exactement à quel moment le faire : http://www.biotenaturelle.fr/2016/04/faire-son-savon-soi-meme-saponification-froid-maison-recette-technique.html
      Il ne faut pas utiliser ses ustensiles (même bien nettoyés) pour autre chose que de la saponification à froid, et surtout pas en cuisine, la soude est dangeureuse.
      A bientôt !

      Supprimer
  8. Bonjour,
    D'abord, merci pour votre blog ! C'est lui qui m'a donné envie de passer aux produits de beauté naturels et diy, et depuis ça n'arrête pas^^ J'ai commencé par les savons melt&pour mais j'ai très envie de me lancer dans la SAF, par exemple avec cette recette "facile". J'ai une question concernant l'huile de coco : est-ce qu'il faut prendre de l'huile de coco vierge de première pression à froid ? ou est-ce qu'un huile de qualité alimentaire suffit ? C'est pas le même prix, mais les bienfaits ne sont pas les mêmes non plus je crois ?
    Merci encore ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, merci pour ton commentaire ! Je suis trop contente de t'emmener doucement vers la saponification à froid !
      Alors, concretement, la saponification va vraiment manger l'huile et il ne restera pas grand chose de ses propriétés initiales (à part pour le % en surgraissage). Je dirais que ça dépend de toi, de ton budget et de ce que tu as dans le frigo haha. Mais pour cette recette, il est vrai qu'utiliser de l'huile de coco vierge de première pression peut donner un gros plus, comparée à une huile hydrogenée comme la végétaline, car le % de surgraissage est assez important :)
      Au plaisir !

      Supprimer
  9. Bonjour,
    j'ai voulu testé votre savons, j'ai mixé 15 minutes, aucune trace de "la trace" :-S Combien de temps mixer vous ? merci
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, la trace est fulgurante normalement avec cette recette. Veillez à ne pas avoir utilisé de cristaux de soude au lieu de soude caustique pure ou d'avoir bien calculé votre proportion de lait de coco :)

      Supprimer
  10. Bonjour, merci pour cette recette, qui sera certainement ma première réalisation de savon maison... Pour avoir beaucoup farfouiller sur Internet, il apparaît que les savons 100% coco sont assechant pour la peau, même avec un surgraissage à plus de 30%... D'où ma question, pensez vous que l'on puisse rajouter du lait de coco à la trace, et si oui combien au maximum ? Merci pour votre réponse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alex, effectivement l'huile de coco conserve son pouvoir asséchant. Un surgraissage à 30% permet de très bien contrabalancer ce côté ! Il ne reste pour autant pas l'un des plus doux savons saponifiés à froid, ça c'est clair ! Le lait de coco à la trace peut être ajouté en diminuant la proportion de lait dans le mélange de soude et en rajoutant la différence à la trace. Par contre, rajouter du lait de coco en supplément, je ne le conseillerai pas, cela reste de l'eau et augmentera donc la proportion de liquide de la recette. J'évite toujours les ajouts liquide à la trace, ils sont peu recommandés et tout de même réservés à des savonniers expérimentés !

      Supprimer
  11. Bonjour !
    Je viens d'essayer votre recette. J'ai acheté des cristaux de soude starwax (https://www.google.fr/search?q=starwax+cristaux+de+soude&oq=star&aqs=chrome.0.69i59j69i57j69i65j69i60j0l2.1962j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8) et il n'y a absolument aucune réaction qui se passe quand je la met avec le lait de coco. Je viens de bousiller un kilo d'huile de coco, ça m'ennuie beaucoup
    Savez vous d'où cela peut venir ? Est-ce la soude qui n'est pas bonne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, comme mentionné dans mon article sur la saponification à froid (http://www.biotenaturelle.fr/2016/04/faire-son-savon-soi-meme-saponification-froid-maison-recette-technique.html) il ne faut pas confondre cristaux de soude et soude caustique pure en perles. Il est normal que tu n'ai eu aucune réaction puisque la soude n'est pas pure dans un mélage de cristaux de soude. Tu peux trouver la soude caustique en perles en magasin de bricolage

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse. Je suis bien allée en magasin de bricolage l'acheter, c'était la seule qu'ils avaient... je vais aller voir dans un autre magasin.

      Supprimer

Flickr Images